dimanche 5 juillet 2015

Promenade à Þingvellir

Où se situe Þingvellir?


Þingvellir est à l'ouest de l'Islande, il fait partie des 3 lieux les plus visités du pays avec Geysir et la cascade Gullfoss à une cinquantaine de kilomètres à l'est.

Dans le cadre de notre road-trip en Islande en 9 jours, nous nous y sommes rendus le dernier jour, juste après être allés à Reykjavik située une quarantaine de kilomètres à l'ouest.

Visiter Þingvellir


Que voir?

  • Une vue panoramique sur la zone de rift de l'ouest de l'Islande, un large graben contenant un grand lac et la faille Almannagjá que l'on peut longer.

Dernière étape de notre circuit en Islande, un lieu chargé d'histoire, c'est même ici que tout a commencé pour la nation islandaise. En ce lieu qui signifie "les plaines du Parlement" s'est formé en 930 le premier parlement islandais nommé Alþing, qui est le plus vieux parlement d'Europe. L'indépendance de l'Islande y fut également proclamée en 1944. Aujourd'hui, c'est un parc national.
Ce lieu est également la frontière terrestre entre les deux plaques tectoniques de l'Europe et de l'Amérique. Bref, un lieu à ne pas manquer !

Il est situé relativement près de Reykjavik, on peut y accéder en une quarantaine de minutes.
Très bien indiqué, il suffit de suivre les bus et les files de voitures qui s'y rendent. On arrive sur un vaste parking où se trouve un centre de tourisme ultra moderne.

Première étape, se rendre sur la terrasse panoramique juste en face du centre où l'on observe une vue d'ensemble des lieux, notamment sur le graben de Þingvellir, une plaine résultant de la tectonique des plaques et Þingvallavatn, plus grand lac d'Islande



On emprunte un chemin en bois légèrement incliné qui nous mène dans la gorge de l'Almannagjá, une faille normale au bord du graben.


un peu plus loin on distingue un drapeau Islandais: c'est ici qu'autrefois se réunissait le parlement Islandais.Le rocher où se trouve maintenant le drapeau est appelé Lögberg, le rocher de la loi, où étaient lus les textes de loi. Cependant son emplacement est plus ou moins symbolique, comme les faits remontent à 1000 ans et que la région a connu de forts séismes, il se peut qu'il ait été détruit avec le temps.


En restant sur ce chemin, on suit ensuite le cours de la rivière Öxará


qui nous mène jusqu'à la cascade Öxaráfoss


Le sentier continue ensuite plus loin dans un chemin bordé de falaises verticales, un chemin plus étroit, où moins de touristes s'aventurent et où l'on profite donc plus agréablement de ce lieu très spectaculaire.


Le chemin n'est pas du tout monotone, notamment car certains blocs de pierre se détachent du paysage, et attirent l'attention par leur forme et emplacement surprenants.




Il est possible ensuite de monter en haut des falaises pour un panorama sur l'ensemble du chemin parcouru


A partir d'ici il est possible de suivre d'autres itinéraires de randonnées menant je ne sais où...

On voit d'ailleurs des tas de pierres, qui sont les balisages historiques, qui avaient été placés par le passé pour aider les voyageurs à retrouver leur chemin en cas de tempête de neige. Il est indiqué qu'il est interdit d'enlever les pierres, ce sont en quelque sorte des monuments historiques.


En Islande, il reste encore beaucoup de balisages en pierre que l'on aperçoit le long des routes.
En tout cas, pour la suite de notre randonnée, on aurait bien aimé trouver un peu plus de balisages de ce type car on s'est complètement perdus !
On n'a pas voulu revenir sur nos pas, mais faire une boucle par un autre itinéraire pour revenir au parking. Celui-ci était indiqué dans notre guide de randonnée. Au début tout était très clair, on traversait une route, et on arrivait sur un fossé profond et rempli d'eau.

La jauge indique qu'il y a plus de de 3 mètres d'eau !

Et puis malheureusement pour nous, il s'est mis à pleuvoir...Et on s'est trompé de chemin ! Arrivés ici on croise en effet plusieurs itinéraires de randonnées balisés, de couleurs jaune et rouge, mais comme nous n'en avions pas jusqu'alors, on en a choisi un au flair, qui ne fut pas le bon choix. On a perdu beaucoup de temps à remonter un chemins au milieu d'une végétation particulièrement abondante, faite de petites fleurs de nombreuses espèces différentes et bordés de petits buissons, un chemin sans bifurcation. Après plusieurs minutes de marche, et une pluie de plus en plus abondante, on a préféré faire demi-tour, et heureusement car il ne menait pas dans notre direction. Sur ce chemin, nous avons aussi croisé des animaux, notamment des moutons, et plusieurs espèces d'oiseaux. Il y a un oiseau que l'on a souvent entendu en Islande, et qui fait un bruit très spécial, un peu comme si on tapait plusieurs fois sur une boite en plastique vide. J'aurais bien aimé voir quel type d'oiseau faisait ce bruit, mais je n'aurais pas réussi à l'identifier...



Au delà de cela, dans le paysage on a pu voir longuement  la montagne d'Ármann, Ármannsfell, face à nous lorsque l'on a fait demi tour.

Ármannsfell

Quand on retrouve l'itinéraire initial on traverse un champ de lave et de mousse, avec quelques crevasses, dont certaines remplies d'eau. Il faut aussi parfois en enjamber certaines en équilibre sur des gros blocs. A priori rien de dangereux, mais on travers ces passages un peu moins sereinement que le reste de la randonnée !




Enfin on revoit apparaître le centre de tourisme. Le parcours se termine sur un petit village.



qui longe l'Öxará


Nous avons eu la chance de croiser une petite famille qui vivait en ces lieux... 


Ensuite on a traversé un pont, remonté des escaliers et avons retrouvé le centre de tourisme. Notre crainte était que le parking ferme avant qu'on arrive, car on avait remarqué une barrière en bois à l'entrée. Le centre de tourisme était bien fermé quand nous sommes revenus, mais heureusement pas la barrière, nous avons pu sortir tranquillement du parking. Information importante, des toilettes hyper-modernes sont accessibles en dehors du centre même quand celui-ci est fermé!

Quand on visualise notre parcours on voit clairement que l'on s'est trompé d'itinéraire à partir du kilomètre 5, on aura quand même réussi à faire un aller-retour de 3 km pour rien ! En tout cas c'est avec cette randonnée de 11 km que nous finissons notre séjour en Islande !




Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.