lundi 29 juin 2015

De Mýrdalsjökull à Vatnajökull par la route 1

Où se situe cette route?


Cette portion de la route 1 commence à partir du village de Vík í Mýrdal, au sud de l'Islande, jusqu'à la cascade de Svartifoss dans le parc national de Vatnajökull.
Google maps indique un trajet de 1h27 mais il faut au moins compter le double puisque l'on s'arrête fréquemment sur les aires de pique-niques longeant la route pour profiter des paysages.
Dans le cadre de notre road-trip en Islande en 9 jours, nous avons effectué ce trajet le 3ème jour.



Road trip entre les glaciers


Que voir sur la route entre les glaciers  Mýrdalsjökull et Vatnajökull?

  • C'est une route spectaculaire tant les paysages sont changeants. Sur cette route entre deux glaciers, on traverse des vastes plaines d'épandage, nommées les sandar (singulier : sandur), aux paysages très variés, modelés par les éruptions volcaniques, et en toile de fond : les glaciers (ou jökull en islandais).

Sur cette route incroyable, vous aurez sans doute envie de vous arrêter très fréquemment. Il y a de nombreuses zones d'arrêt prévues à cet effet. Dans chacune d'elles des panneaux d'indication pour expliquer un peu mieux comment le paysage s'est formé suite aux éruptions volcaniques, suivant la composition de la lave, ainsi que les mythes et légendes associés.

Mais où sont ces volcans?

Les calottes glacières visibles recouvrent plusieurs volcans. Des volcans sous-glaciaires. Ici, on voit le glacier, mais on distingue difficilement les volcans.

Les paysages sur la route sont les œuvres (et destructions) de ces volcans cachés.

Traversée de Mýrdalssandur


La première plaine traversée, peu après Vik, est celle de Mýrdalssandur.
Quand nous y étions, il y avait beaucoup de nuages, nous ne distinguions pas le glacier Mýrdalsjökull et son sommet blanc immaculé mais un ciel de nuages gris à perte de vue. Autour de nous, un paysage noir, avec quelques bottes de lupins et d'herbe.



Des roches volcaniques aux formes étranges.


Et cette rivière d'un gris presque métallique.

Il n'aurait pas fait pas si frais,on aurait pu se croire en enfer.

L'un des volcans sous Mýrdalsjökull est Katla, un des plus actifs et destructeur d'Islande. Dans la mythologie islandaise, Katla est une terrible sorcière. Elle possédait une culotte magique qui lui permettait de se déplacer très loin et très vite. Pour illustrer sans doute les terribles inondations engendrées par la fontes glaciaires, les Jökulhlaup qui détruisent tout sur leur passage.
Merci au panneau de l'office du tourisme pour ces explications


Détail d'un panneau touristique sur les éruptions sous glaciaire

Lors d'une éruption d'un volcan sous glaciaire, quand le magma monte à à sa surface, sous le glacier, la pression provoque une explosion, brisant la glace et le magma se libère, des cendres sont éjectées. La coulée de lave entraîne une fonte des glaces et des inondations, qui transportent des sédiments jusque dans les plaines.

Lakakigar et Eldhraun


La route se poursuit dans la région des Lakakigar, les cratères du volcan Laki, peut-être ceux que nous apercevons à l'horizon. Il y en a apparemment une centaine sur près de 30km de long. Des volcans visibles cette fois.

Nous traversons des champs de lave, nommés l'Eldhraun, qui signifie plus exactement un "désert de lave du feu". Ces roches volcaniques ont été formées par les coulées de lave du volcan laki et ont un aspect bien différents des roches vues quelques kilomètres plus tôt. Des formes plus rondes et lisses. Elles sont majoritairement recouvertes d'une espèce de mousse verte.
Roches volcaniques des champs de lave de l'Eldhraun

Il n'y a pas grand chose d'autre autour...

mais les sommets en second plan créent de magnifiques panoramas tout au long de la route.

Puis changement de décor complet, après le passage de zones presque apocalyptiques, nous retrouvons la verdure flamboyante, des cascades et un peu de vie... des moutons.

Et même, il ne faut jamais perdre espoir, on croise aussi une zone habitée, sûrement le fameux village de Kirkjubæjarklaustur, le gros point rouge sur la carte pour un village qui ne compte qu'une centaine d'habitants...

Et puis, c'est à l'horizon de ces vastes champs d'herbe et de moutons que nous commençons à mieux apercevoir le vaste glacier Vatnajökull, et tous les volcans qu'il recouvre. Nous entrons selon moi dans la partie la plus spectaculaire de cette route. Attention les yeux ! On a eu de la chance, c'est à ce moment là que le ciel a commencé à se découvrir.

vue sur le glacier Vatnajökull

Rivière Hverfisfljót



L'un des premiers passages grandiose est la traversée de Hverfisfljót, une rivière glaciaire d'Islande, qui prend sa source au Síðujökull, un des glaciers Vatnajökull.
Le débit de la rivière varie suivant les saisons, en été le courant est assez important et pas très rassurant, on n'aimerait pas tomber à l'eau !

En dehors des glaciers, la vue sur les autres montagnes environnantes et également très spectaculaire.
C'est à partir de là que l'on commence à mieux distinguer les langues glacières de Vatnajökull, qui intriguent de loin, et le spectacle devient de plus en plus spectaculaire au fur et à mesure que l'on s'en rapproche. De très vastes coulées de neiges (un peu noires ici) entre deux sommets. On peut y accéder s'en approcher avec un 4*4 mais pas avec un véhicule de tourisme.

Skeiðarársandur


On passe maintenant  dans la plaine Skeiðarársandur parcourue par le fleuve Skeiðará et ses nombreux méandres.
Fait notable en dehors du paysage naturel, les ponts qui le surplombent sur plusieurs tronçons de la route 1, composés semble-t-il de plusieurs tuyaux métalliques qui tournent quand on roule dessus, car la traversée de ces ponts en voiture crée un bruit un peu assourdissant et pas très rassurant la première fois...

pont de la route 1 au dessus de Skeiðarársandur

On se rapproche d'une autre langue glacière plus visible

et normalement derrière ces nuages se cache le Hvannadalshnjúkur, le plus haut point d'Islande culminant à plus de 2000 mètres d'altitude.

Nous sommes ici au parc national du Vatnajökull. Jusqu'à 2008, cet endroit faisait partie du parc national de Skaftafell, qui a été intégré dans le parc national de Vatnajökull, maintenant le plus grand d'Islande. Notre prochaine destination se situe tout près, la cascade de Svartifoss.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.