samedi 4 juillet 2015

Hólar et randonnée sur Gvendarskál

Où se situe Hólar ?


Hólar est un village qui se situe au nord de l'Islande, à une centaine de kilomètres à l'ouest d'Akureyri.

Dans le cadre de notre road-trip en Islande en 9 jours, nous avons effectué cette promenade le 8ème jour.

Visiter Hólar


Que voir?

  • Un petit village avec son église et ses maisons en toit de tourbe, le musée du cheval pour les amateurs. Et surtout de très beaux panoramas sur les montagnes. Des randonnées sont accessibles à partir du village, notamment pour gravir le mont Gvendarskál situé juste derrière.


Hólar est un petit village au milieu des montagnes. Nous y sommes arrivés par une journée ensoleillée, et les paysages sont vraiment magnifiques. Comme c'est l'un des derniers villages que nous allions traverser en Islande, notre périple touchant à sa fin, je voulais prendre en photo les panneaux d'indication d'entrée de ville, qui en Islande sont jaunes avec un dessin de petit village dessus.


Ce petit village où ne vivent que 89 habitants possède un musée sur les chevaux, un grand hôtel qui fait aussi restaurant, un établissement comprenant une boutique de souvenirs et d'alimentation et ce qui m'a le plus surpris, c'est cette grande piscine municipale en plein air avec de beaux vestiaires.
J'oubliais aussi les maisons en toits de tourbe du village




 et sa jolie petit église avec son grand clocher, d'une architecture assez différente de celles que l'on a pu croiser dans les autres villages.



Bref, c'est un coin touristique ! D'ailleurs, la superficie du parking doit être plus large que celle occupée par les maisons du village.


Nous ne sommes pas venus ici pour le village, mais pour une randonnée sur la petite montagne de Gvendarskál, culminant à 570 mètres, et située juste derrière Hólar.

Le début de la randonnée commence derrière l'hôtel, il y a d'ailleurs au niveau de l'entrée un grand panneau avec tout un tas d'indications sur les randonnées et lieux à visiter dans le secteur.
Il faut longer l'église puis on arrive à l'entrée d'une petite forêt de sapins. L'endroit est tout à fait surprenant compte tenu des paysages que l'on a pu voir jusqu'alors.




Dès que l'on quitte cette forêt, le chemin grimpe un peu on surplombe alors les sapins et se dégage la vue sur les montagnes aux sommets enneigés. Comme ils disent dans le guide on se croirait (presque) dans les Alpes.



Il faut suivre la direction de Gvendarskál droit devant nous




quand on commence à grimper sur le flanc de la montagne on quitte la verdure pour des petits cailloux, le chemin est bien balisé mais il faut faire attention où l'on marche on peut glisser facilement. La montée s'accentue très rapidement, on est vite essoufflé. En marchant on a vu principalement sur des montagnes face à nous,

quand on se retourne, celle que l'on apercevait déjà depuis le village



et lorsque l'on tourne la tête sur le côté une grande plaine se dessine sous nos yeux.



Cependant l'horizon n'était pas totalement visible du fait d'une fine couche de nuages qui avançait dans notre direction. C'était assez impressionnant de voir l'évolution de ce manteau blanc qui recouvrait la plaine, mais c'était un petit peu dommage pour nous qui tentions de monter en haut jusqu'à une terrasse pour profiter de la vue.



La montée est difficile et longue, comme on voyait de moins en moins à l'horizon je ne suis pas montée jusqu'en haut. Mais selon Baptiste qui y est arrivé, il n' a peu d'intérêt à y aller, la vue ne se dégage pas sur l'autre versant, on reste sur les mêmes paysages, et la fin de la montée est un peu dangereuse. Dans notre cas en plus la couche de nuages était de plus en plus épaisse.
Le retour est un peu monotone car on reprend le même chemin qu'à la montée, si ce n'est qu'heureusement on descend un peu plus vite qu'on ne monte. La consolation est qu'à Hólar on a pu déguster une petite glace pour se récompenser. Et faire une pause toilette dans les vestiaires de la piscine qui sont très propres.


Si c'était à refaire...

Par temps ensoleillé, cela vaut le coup de passer par la ville d'Hólar pour profiter des paysages sur les montagnes et de découvrir ses maisons en toits de tourbe quand on apprécie ce type de construction.
Quant à la randonnée sur Gvendarskál, peu d'intérêt pas rapport au temps et l'effort fourni...


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.