vendredi 3 juillet 2015

Circuit de Reykjahlíð aux grottes de Grjótagjá

Où se situent Reykjahlíð et les grottes de Grjótagjá?


Reykjahlíð est un petit village du nord de l'Islande, situé au bord du lac Mývatn, dans sa partie nord est. Les grottes de Grjótagjá sont à environ 2kms du village.

Dans le cadre de notre road-trip en Islande en 9 jours, nous avons effectué cette promenade le 7ème jour, juste après notre promenade au champ de lave de Dimmuborgir et au cratère Hverfall.


Promenade Reykjahlíð et les grottes de Grjótagjá


Que voir?

  • Le but de la promenade est de se rendre aux grottes d’eau chaude de Grjótagjá, des grottes formées par la lave, avec un lac d'eau chaude en son fond. Il est possible de se rendre directement en voiture aux grottes d’eau chaude de Grjótagjá. Nous avons préféré emprunter un circuit pédestre jusqu’à celles-ci à partir du village de Reykjahlíð. On traverse d'abord une forêt, puis un long champ de lave semé de crevasses avec vue sur les différents monts et volcans aux alentours.

Cette promenade devait normalement durer 1h30 mais pour nous le temps a été presque doublé car nous nous avons eu beaucoup de mal à suivre le chemin balisé correctement!


Il faut suivre un chemin balisé qui commence au niveau d'un parking juste à côté du village de Reykjahlíð. Dès les premiers mètres de marche on peut observer un intéressant phénomène naturel:  un grand fossé qui ressemble à une faille. 



Un escalier permet de descendre à l'intérieur de ce haut couloir de rochers. 



 On peut y voir aussi une première grotte remplie d’eau. Il paraît que l’on peut s’y baigner, mais l’eau stagnant, ce n’est pas très sain. 


En poursuivant le chemin balisé avec des piquets jaunes, on arrive dans des paysages assez peu communs à l’Islande, c’est-à-dire une forêt de bouleaux, puis on arrive sur un grand chemin d’herbes et de fleurs des champs. Pour le pays c’est tout à fait impressionnant ! 



C’est cependant ici que pour nous les choses se sont compliquées. Normalement, il faut trouver une bifurcation sur ce chemin pour poursuivre l’itinéraire initial, le balisage n’est cependant pas très clair. Il faut normalement enjamber une canalisation qui mène de nouveau dans une forêt. Nous voyons très clairement la canalisation, mais pas d'entrée balisée dans la forêt. Nous avons donc marché longuement sur ce chemin en ligne droite, fait plusieurs allers-retours afin de trouver cette fameuse entrée, le seul balisage que nous avons trouvé c’est celui qui est normalement prévu pour le chemin du retour, mais n’ayant rien vu d’autre nous avons fini par emprunter celui-ci. Cette petite histoire nous a fait perdre au moins une heure et beaucoup de motivation ! 

Par ce chemin qui devient vite sablonneux et noir, on arrive ensuite dans une sorte de désert, avec des petites roches de lave, quelques fleurs et des petits maquis. Il y a une vue à 360° sur les volcans et montagnes alentour.


L'itinéraire débouche sur une clôture qu’il faut enjamber, on passe alors près d'une  longue crevasse dont on ne voit pas le fond. 


On domine ici le parking de Grjótagjá, que l’on rejoint en descendant à travers les rochers. Ici d’autres touristes qui ont eu la bonne idée de venir sur ce lieu en voiture directement. Il y a plusieurs grottes qui se suivent, remplies d’eau chaude.


 Les plus téméraires s’aventurent à l’intérieur,


 sinon on peut se contenter de passer la tête à travers les rochers. 


On retrouve aussi ici les sales petits moustiques qui nous avaient déjà énervé à Hverfall. Il y en a beaucoup et cela rend la visite pas très agréable. Nous avions longtemps marché et aurions aimé pouvoir se poser tranquillement sur des rochers pour se reposer quelque minutes, avec les moustiques impossibles de profiter d’un moment de répit. 
Après quelques minutes sur les lieux nous avons repris le chemin à l’inverse. Le même désert mais cette fois nous avons réussi à trouver le chemin que nous aurions dû emprunter à l’aller. Un passage un peu plus vallonné, qui repasse par la forêt jusqu’à la fameuse canalisation qui débouche sur le chemin. Le balisage jaune est malheureusement assez espacé sur ce point critique, on ne le repère qu'une fois dans la forêt!


Au final c’est quand même une balade intéressante, à condition de ne pas se tromper dans l’itinéraire comme nous avons pu le faire, car dans ce cas elle est un petit peu monotone…



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.