samedi 31 mai 2014

Road Trip Uk Jour 7 : Derry / Londonderry



Visite de Derry / Londonderry (environ 3h)


Nous avons eu la chance à Derry de rencontrer Steeve, le gérant de l'auberge de jeunesse Dolce Vita Derry dans laquelle nous avons séjourné, qui a pris le temps de déplier une carte de la ville et de nous tracer un itinéraire pour nous guider vers les principaux lieux à  ne pas manquer:

- Quel est votre guide ?
- Le guide vert
- Ah ce n’est pas le bon pour Derry !

Il n'y a que Lonely Planet qui fait foi selon lui car ce serait le seul qui se serait vraiment déplacé jusqu’à Derry / Londonderry, tous les autres n’auraient fait que recopier ce que Lonely planet conseillait.


En tout cas, ce que le guide Steeve conseille:

Les fresques murales de Derry dans le quartier du Bogside (à peine 5 minutes à pied de l'auberge)




A la différence de Belfast, où les murs peints rendent hommage à tous les combats pour la liberté à travers le monde, ceux de de Derry sont essentiellement concentrés sur l’histoire de la ville.
Et comme à Belfast lorsque l’on se promène le long des murs, on ressent dans ce quartier un certain malaise, les événements difficiles qui ont marqué la ville sont encore proches et ils semblent garder toujours une empreinte forte sur le quartier. 



Le malaise est d’autant plus grand lorsque l’on voit passer une voiture de police, qui ressemble limite à un fourgon blindé, avec des grillages à hauteur des roues pour éviter d’être caillassée. On a l’impression qu’une nouvelle émeute peut survenir d’un moment à l’autre.






Dans ce même quartier se trouve aussi la dalle commémorative de « bloody Sunday ». 


St Eugene’s Cathedral n'est pas loin non plus.


Il nous conseilla de faire un tour dans la vieille ville, à l'intérieur des remparts, une ville tout en côte et en descente où l'on retrouve le charme des villes irlandaises avec les magasins aux devantures colorées


des belles bâtisses cossues

et de nombreuses statues et mobiliers urbains qui attirent l'oeil...

Ne pas quitter la vieille ville sans monter en haut de ses remparts, très bien conservés 




où l’on peut monter et faire le tour de la ville, voir des canons et les portes de l’ancienne ville
et en haut desquels on peut apprécier de beaux points de vue sur la ville, 




Steeve nous conseilla de poursuivre jusqu’à la river Foyle.
Quand on sort des remparts, on découvre une ville en plein réaménagement urbain, avec de nombreuses rénovations et constructions modernes comme le pont « Peace Bridge », en S, très élégant (mais difficile à photographier...)






et qui offre une belle vue sur la vieille ville.



Il nous conseilla également des musées, mais nous savions que nous n’aurions pas le temps pour cela. Pour les questions pratiques on lui demanda, où était le Tesco le plus proche, et quel restaurant il nous conseillait. La plupart des restaurant étaient en bas de la rue où se trouvait son autre auberge. De manière générale tout ce qu'il nous conseillait d’aller voir se trouvait entre 5 et 15 minutes de l’auberge, qui est vraiment centrale (mais la ville n'est pas très grande de toute façon).

J'ai beaucoup aimé la ville de Derry.

Par contre, je ne sais quelle est la situation économique de la ville, mais quand on se balade dans les rues, on retrouve un peu tous les clichés utilisés dans les films pour dépeindre une ville fortement touchée par le chômage : des gens bourrés qui se promènent avec leur cannette « pint » de bière à la main (ce qui n'est pas forcément très agréable, on s'est fait plusieurs fois interpellés) des gens qui parlent forts et des « bandes » qui traînent.
On ne se sent pas en insécurité, mais cela interpelle (surtout quand on revient d'Ecosse, où les gens sont très disciplinés).

A noter que la ville organise chaque année un marathon, en général c'est toujours à la même période, donc à vérifier si vous y allez fin mai/début juin, car nous on est tombé en plein dedans... Heureusement qu'on avait eu le temps de visiter Derry la veille, car le jour J en matinée il n'aurait pas été possible de se balader dans la vieille ville qui servait de parcours à l'épreuve.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.