jeudi 5 juin 2014

Road Trip Irlande Jour 12 : Barleycove et Mizen Head


Nous poursuivons notre route et quittons le beau comté du Kerry pour le comté de Cork
La délimitation est plutôt visible : on passe rapidement d’un paysage plutôt pelé fait de montagnes à un paysage toujours vallonné mais très verdoyant le long de la côte : bienvenue dans le comté de Cork.

Plage de Barleycove


On restera le long de la côte, on s’arrêtera à la plage de Barleycove, une vaste plage qui semble coupée en deux par une dune. La route la surplombe et offre un joli panorama.



Mizen head visitor center


Puis direction mizen head , la route pour y accéder est relativement près de la plage. Une route encore très étroite et cette fois-ci bordée de haies ou de murets en pierre, pas des plus pratiques.
Les Irlandais cumulent sur leur territoire tous les types de routes étroites !

Ce qui interpelle encore plus à l'arrivée sur les lieux, ce sont les chemins piétonniers qui mènent jusqu'à la station d'observation: de jolis lacets dans les falaises.



Le temps commençait à être menaçant quand nous sommes arrivés à la pointe de l’île, il y avait vraiment beaucoup de vent. Heureusement pour nous nous avions prévu dans nos valises, pour les cas extrêmes, des bonnets et des écharpes, et ici ils n’étaient pas de trop ! 
Un vaste parking permet de facilement se garer, et on n’a pas le choix si ce n’est de passer par le visitor center, tous les accès aux falaises étant clôturés. 
Le visitor center commence par une boutique, c’est là que l’on peut acheter ses tickets. 6€ par adulte. Cela peut paraître cher sur le coup, mais la visite les vaut largement. 
La visite commence par un musée sur le fonctionnement de Mizen head final station, où l’on peut voir tout un tas de machines, notamment un simulateur de navigation en mer, et d’objets utiles quand on prend le large.

La deuxième partie du musée, dans un autre bâtiment, est sans doute le musée le plus kitch que je n’ai jamais visité. 

Il commence par une espèce de grotte en carton pâte où sont présentés certains animaux marins, en cartons pâte également. Puis on passe dans des petites salles avec des mannequins qui représentent des marins dans leur vie quotidienne dans un phare : on les voit notamment manger un irish breakfast.


Le musée aurait sans doute besoin d’un petit rafraîchissement, mais c’est assez rigolo à voir. En tout cas ce n’est pas pour le musée qu’on vient au Mizen Signal Visitor Centre, mais bien pour les points de vue. Toute la pointe est composé de petits chemins bien balisés, un espèce de labyrinthe, qui permettent d’accéder à différents points de vue, et de voir les falaises et la côte sous tous les angles. 

C’est très bien fait car d’un point à un autre on n’a pas l’impression de voir les même falaises , on en apprécie ainsi les moindres détails et on n’en est que plus satisfait. Le plus impressionnant est sans doute le point de vue depuis le pont en arche, qui permet de passer entre les falaises, au dessus de la mer. 


La vue est très impressionnante, mais difficilement photographiable par temps venteux car on a du mal à rester immobile ! 


Les falaises ici sont beaucoup plus noires que celles que nous avions pu voir jusqu’à présent, à moins que ce soit le mauvais temps qui donne cette impression. Un autre point de vue sur d’autres falaises de la péninsule, que l’on apercevait en arrière plan depuis le pont, est accessible via un escalier assez haut, où le vent souffle encore plus fort, mais qu’est-ce que c’est beau ! 




Enfin, derrière le musée kitsch, on accède au phare. Il paraît que d’ici on peut voir des baleines et des dauphins ; je ne sais pas si c’est notre inconscient qui à force de voir des vagues à la recherche désespérée de dauphins a fini par nous les créer en forme de dauphins, mais oui nous en avons vus! Il est quand même conseillé de prendre des jumelles car on est quand même assez haut par rapport à l’océan est c’est difficile de les repérer à l’œil nu.



On est sorti du centre légèrement congelés, mais quelles vues époustouflantes !

Il nous fallait maintenant partir en direction de Cork. Nous n’avons pas vu le temps passé, il commençait à être tard et nous nous inquiétions pour les hôtes de notre BnB

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.