mercredi 8 février 2017

Le Jardin de Kenrokuen à Kanazawa

Ce jardin situé dans la ville de Kanazawa, non loin des sites touristiques de Shirakawa-Go (environ une heure en voiture) et de Takayama (moins de 1h40), est considéré comme l'un des trois plus beaux jardins du Japon selon le guide vert.

Ce jardin  conserve dans son état d'origine toutes les caractéristiques d'un jardin paysagé de l'époque Edo (1603 - 1968), le bâtiment le plus ancien datant de 1774. Le nom de de Kenroku-en, signifiant jardin aux six aspects, lui a été donné car il bénéficie des 6 aspects d'un jardin aménagé parfaitement, selon un ancien livre chinois de référence sur les jardins. 
Ces 6 éléments vont de pair,à savoir 
  • l'espace (le jardin fait environ 11,4 hectares) et le calme, 
  • l'ingéniosité humaine et la beauté naturelle: bien que le jardin soit "artificiel" car sculpté par l'homme, il sait mettre parfaitement en avant les beautés de la nature comme si c'était elle qui avait tout aménagé.
  • l'eau et panoramas: étangs, ruisseaux, cascades sont aménagés dans le jardin, des collines artificielles permettent d'avoir différentes vues sur le jardin. Encore de nos jours, ceux-ci ne sont pas altérés par des barres d'immeuble en arrière plan, contrairement à de nombreux jardins situés au coeur des villes japonaises.

Il est classé "site spécial de paysage d'intérêt national" depuis le 20 mars 1985.

Ishikawa-mon (porte arrière du château de Kanazawa)


Plusieurs entrées permettent d'accéder au jardin, nous sommes arrivés par l'entrée Katsurazaka, qui semble la plus officielle car proche d'un point d'informations pour touristes. Elle est proche du parc du château de Kanazawa, et de la porte arrière du château de Kanazawa. Construite en 1788, cette porte aux murs blancs et au toit en tuiles de plomb est l'un des rares vestiges du château et est classée "patrimoine culturel d'importance national"

porte arrière du château de Kanazawa



Promenade dans le Jardin Kenrokuen


Passé l'entrée, on arrive dans des allées très bien entretenues (on ne manque pas de tomber sur des agents d'entretien avec un look très asiatique!), entourées d'arbres de type "bonsai". 




On arrive ensuite sur une fontaine, qui est apparemment la fontaine la plus ancienne du Japon (autour de 1860). Alimentée par un étang en amont, elle jaillit jusqu'à 3,5 mètres avec une pression hydraulique naturelle.
fontaine (Funsui) la plus ancienne du Japon
En poursuivant notre promenade, on arrive sur un premier étang, l'étang Hisagoike, 

étang Hisagoike


où l'on trouve une pagode et une chute d'eau.


Il est longé par une maison de thé, l'une des 4 présentes dans le jardin.


En suivant un ruisseau, 



on débouche sur l'étang Kasumigaike avec une île au milieu

Etang Kasumigaike

Île de l'étang Kasumigaike
et une autre maison de thé partiellement sur pilotis.
Maison de thé sur l'étang Kasumigaike


Non loin de là se trouve un monument aux morts, avec une statue du prince Yamato Takeru, en bronze de 5 mètres de haut, érigée en 1880 et connue comme étang la plus vieille statue de bronze du Japon. Il est érigé en hommage aux soldats morts pendant la rébellion de Satsuma en 1877, pendant l'ère Meiji.

statue du prince Yamato Takeru



En face un impressionnant Pin avec de nombreuses racines apparentes sur plusieurs mètres de haut.

pin Neagarinomatsu
On découvre aussi dans le jardin, de nombreuses espèces de plantes et d'arbres, pas toujours identifiables selon les saisons (je pense notamment aux fameux cerisiers du Japon).

Le parc est bien-sûr assez fréquenté par les touristes, ceux en vêtements traditionnels japonais attirent l'oeil autant que les plus belles fleurs du jardin !






Sources: Guide Vert Japon, plaquette touristique du bureau de gestion du Parc du château de Kanazawa et du jardin Kenrokuen et site officiel du Jardin Kenrokuen (en anglais)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.