jeudi 12 juin 2014

Road Trip UK Jour 19 : Clovelly et la Cornouaille


Clovelly

Au programme de la journée : Clovelly. Un charmant petit village de pêcheurs typiquement british avec de nombreux cottages au charme désuet d’une autre époque.
Ce qui peut surprendre avec ce village, c’est qu’il est entièrement payant ! 
On est accueilli par un grand parking qui se termine par une hutte qui abrite une boutique où la caisse fait office d’entrée du village .



Et ce n’est pas donné, à deux cela nous aura quand même coûte £14, mais au moins à ce prix là le parking est inclus (on a quand même voulu vérifier).
Paraît-il cet argent est pour la bonne cause, il permet l’entretien et la restauration du village, mais bon toutes les villes du monde sont concernées par l’entretien et la restauration de leurs murs et pourtant elles sont en libre accès !
La visite commence normalement par une séance vidéo sur l’historique du village. Comme le temps était particulièrement clément, nous avons préféré sauter cette étape pour profiter au plus vite du soleil.
Pour se rendre au village, il faut descendre une route en pavé, pendant un bon quart d’heure, ce qui est pas forcément agréable pour les pieds!


Puis on arrive à la grande rue du village, quasiment la seule, bordée de jolies maisons blanches et fleuries.


Dans ce village se trouvent des hôtels, on peut alors se demander si les résidents sont exempts ou non d’un droit d’entrée ? nous n’avons pas la réponse.

On prend plaisir à flâner dans cette grande rue et les petites ruelles qui la bordent. Il est possible de visiter une maison de pêcheur (gratuitement !) puis très vite la balade mène au petit port en contrebas. La vue depuis la digue en face est très jolie, on apprécie mieux la vue d’ensemble de Clovelly, tout en hauteur.



Quand nous y étions, la marée était basse, le port en soit avait donc peu de charme.
Il était possible de poursuivre la marche le long de la plage, qui apparemment mène jusqu’à une petite cascade mais cela ne nous disait pas vraiment.

On est donc remontés. Il y a plein d’activités pour touristes tout le long : on peut se faire prendre en photo avec des poneys, des singes, des oiseaux… Il y en a pour tous les goûts et les couleurs, mais il ne faudra jamais oublier de payer pour les toucher ou les prendre en photo !
Même si on tombe vraiment dans hautes sphères du tourisme de masse, le village reste charmant et vaut le détour.

Trevone Bay

Ensuite nous avons repris l’A39 jusqu’à Wadebridge, puis repris les petites routes jusqu’à Trevone Bay.


Le parking était payant mais on s’est là encore demandé qui de droit le faisait payer.
Il faut se rendre au bar de la plage pour payer son ticket, il y a plusieurs tarifs suivant le temps que l’on souhaite rester mais étrangement quand ils vous donnent le ticket il n’est pas précisé l’heure d’arrivée. Il n’y a donc peut-être pas vraiment de contrôle.

En tout cas, à partir du parking, on a une jolie vue sur une petite plage entre deux falaises,


 et elle rejoint un chemin de randonnée le long des côtes très bien balisé (même si parfois un peu délabré sans doute dû aux tempêtes de l’hiver dernier).


Il faisait un temps merveilleux, la balade était très agréable même si du coup cela ne correspondait pas forcément à l’image qu’on n’avait pu se faire de la Cornouaille anglaise, que l’on imagine plus dans la brume.


Nous avons fait environ une heure et demi de marche, ponctuée par de nombreux arrêts sur les différents bancs mis à disposition pour profiter du paysage. Très sympathique.


Si on avait eu plus de temps, on aurait aimé poursuivre notre route jusqu’au bout de la Cornouaille, mais nos vacances approchant de la fin nous avons préféré prendre notre temps au soleil.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.