dimanche 12 février 2017

Ritsurin-kōen, le magnifique parc japonais de Takamatsu


Ritsurin Garden, situé dans la ville de Takamatsu, est un jardin daimyo (conçu par un seigneur féodal), qui a été achevé en 1745 sur une période de cent ans, et est  typique des jardins de promenade japonais de l'époque Edo (XVIIe et XVIIIe siècles)
Adossé au mont Shiun à l'ouest, il est divisé en deux parties: le jardin du sud, de style japonais, et le jardin du nord, de style occidental, qui fut aménagé dans un second temps. En tout les jardins s'étendent sur 16 hectares, 75 hectares en incluant la montagne.


Le jardin comprend 6 étangs et 13 collines aménagées. Il dispose également d'une maison de thé où l'on peut déguster un thé matcha, et un musée.
Il a depuis 1953 le label de paysage de beauté exceptionnelle du Japon.

Nous avons uniquement visité la partie sud, il faut déjà compté une bonne heure (voir un peu plus si comme nous vous êtes accompagnés d'un guide et que vous souhaitez refaire un tour seuls par la suite)
L'entrée est payante (410 yens par adulte), nous avons eu une visite gratuite, sans que nous la demandions. Cela a sans doute été l'expérience  de visite guidée la plus difficile de notre vie ! Le guide ne parlait pas un mot de français et un anglais plus qu'approximatif, il nous faisait la visite grâce à un petit carnet dans lequel étaient retranscrits les sons français correspondant aux mots japonais. La plupart du temps on ne comprenait rien de ce qu'il disait, et ce n'étaient pas vraiment des explications mais une succession de mots "cailloux", "pins", "montagne", qui ne nous apportait rien. En gros c'était fatiguant pour lui autant que pour nous ! On aurait aimé pouvoir s'en débarrasser rapidement pour profiter sereinement  de la visite de ce magnifique parc, mais pour rester poli nous sommes allés jusqu'au bout. Le comble est qu'il nous a offert des origamis à la fin de la visite, alors que nous avions pesté contre lui pendant tout le parcours! Pour éviter les guides, eclipsez-vous rapidement au fond du jardin pour ne pas vous faire repérer!

Visite du parc


Passé le guichet, la vue est dégagée sur le mont Shiun

Mont Shiun
On longe assez rapidement deux bâtiments sur la droite : shoko shoreikan, le hall de promotion du Commerce et de l'industrie, datant de 1899 et Sanuki Mingeikan, le musée des arts populaire de Sanuki (Sanuki est l'ancien nom de Takamatsu): il est gratuit, mais nous ne l'avons pas visité.
shoko shoreikan

On arrive ensuite à une sorte de carrefour, avec en son centre "Tsurukame-matsu" un box comprenant le pin le plus précieux du jardin (le jardin compte quand même 1400 pins !)

Tsurukame-matsu, le pin le plus précieux du parc




Plus loin des allées de pins taillés, une des caractéristiques du parc, préservée depuis plus de 300 ans grâce à l'entretien des jardiniers.



On arrive face à un bassin, le second plus large du parc du sud, Hoko, d'une superficie de 7000m2. Il abrite deux îles, appelées Zensho (l'île du devant) et Kousho (l'île arrière).

bassin Hoko



Dans les bassins du parc on peut apercevoir des carpes colorées.



Au bout du bassin, un petit canal,




menant à une petite maison de thé "Satsuki-Tei"longée d'un petit jardin abrité

Satsuki-Tei



En poursuivant le long du canal, on arrive au pied du Mont Shiun, la frontière naturelle du jardin, où le bassin est laissé à l'état sauvage et recouvert de ce qui semble être des feuilles et fleurs de Lotus.




On poursuit le chemin entre forêt et promenade le long de bassin





On arrive devant la maison de thé principal du parc, Kigugetsu Tei, qui a conservé son style d'origine de l'époque des seigneurs féodaux. On aperçoit facilement l'intérieur. 
Kigugetsu Tei



Depuis cette maison de thé on a une belle vue sur le pont Engetsukyo (pont croissant de lune), le plus gros pont en bois du parc, et sur la colline sculptée juste derrière qui se veut une représentation du Mont Fuji (sur ce point on peut remercier notre guide car nous ne l'aurions pas deviné sans lui !)

le pont en bois Engetsukyo et la représentation du Mont Fuji

En traversant le pont, la comparaison est plus évidente





Il est d'ailleurs conseillé de se rendre en haut de cette colline, c'est de là haut que l'on a la vue la plus utilisée pour représenter le parc dans les guides avec le pont en forme de croissant de lune en premier plan et le Mont Shiun à l'arrière. Cela permet d'avoir différents panoramas sur le parc.



C'est ici que c'est terminé la visite avec notre guide. Il a conclu en nous montrant des photos du parc suivant les saisons, à chaque saison ses charmes et ses couleurs, on ne serait pas contre y retourner pour les découvrir !
Ce parc a 3 étoiles dans le guide vert et mérite véritablement le détour.



Sources : Le Guide Vert Japon édition 2015 p 605 à 607, Site Officiel Ritsurin Garden

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.