samedi 26 novembre 2016

Nagasaki, son parc de la paix et le musée de la bombe A

Nagasaki et ses airs de ville occidentale

Après avoir visité la veille Hiroshima sous un soleil radieux et une animation très particulière avec la venue du président américain Obama, nous nous retrouvions à Nagasaki sous la pluie. Peu de touristes visitaient la ville et peu d’habitants sortirent de chez eux. Une journée triste, mais finalement une journée idéale pour visiter cette ville par laquelle nous passions en souvenir du 9 Août 1945.
Les principaux lieux touristiques à Nagasaki sont ceux liés au souvenir de cette date tragique, comme la cathédrale Ste Marie Urakami (le symbole du bombardement de Nagasaki), le mémorial de l'hypocentre et le parc de la paix ou encore le musée de la bombe atomique.

Heureusement Nagasaki ne se résume pas à cette date, la ville n’est pas seulement une ville du passé. Elle possède un agréable centre ville, avec une galerie marchande comme dans de nombreuses villes nippones, et l'on retrouve même quelques monuments anciens qui ont résisté au bombardement, comme le pont Megane, l'un des plus anciens ponts en arc du Japon.


Pont Megane à Nagasaki
La ville est avant tout un port dynamique, avec de nombreux chantiers de construction navale. 
Un Lorient Japonais, qui ici aurait pu s’appeler « Loccident », ou plus exactement « o Ocidente ». 
Ce port s’est développé au XVIème grâce à des explorateurs européens, à commencer par les portugais. 
Leur arrivée marqua aussi le début du christianisme au Japon. Malgré de nombreuses persécutions contre les chrétiens au fil des siècles, la communauté chrétienne est toujours bien présente à Nagasaki. 
On est d'ailleurs surpris en arrivant à Nagasaki, de voir des églises.Cela lui donne un côté très occidental. 


La cathédrale Ste Marie Urakami : symbole du bombardement de Nagasaki


Le symboles du bombardement est d'ailleurs la cathédrale Urakami, l'un des monuments incontournables à voir quand on est de passage dans la ville. 


Cathédrale Sainte Marie Urakami

Construite en 1895, détruite pendant le bombardement, elle a été reconstruite en 1959 au même endroit. On peut voir sur les côtés quelques ruines de la cathédrale d'origine. 




ruines ancienne cathédrale Ste Marie Urakami

Une partie du porche et ses colonnes ont été transférés au niveau du mémorial de l'hypocentre du bombardement dans le parc de la paix.


Ancienne colonne de la cathédrale transféré au mémorial de l'hypocentre


Le mémorial de l'hypocentre et le parc de la paix


Le mémorial se situe au milieu d'un jardin circulaire, des cercles de différentes tailles sont dessinés sur le sol avec des dalles de pierre, comme pour symboliser le rayonnement de l'explosion.


Mémorial Hypocentre du bombardement atomique


Une terrasse en contrebas permet de voir le niveau du sol suite à l'explosion, protégé par une vitre. On peut y voir un mélange de terre et différents objets.


Etat du sol suite à l'explosion

La partie principale du parc de la paix se situe derrière le mémorial, en hauteur, on peut y accéder via des escaliers ou un escalator.

C'est un vaste jardin en longueur, avec plusieurs allées où sont exposées des statues symbolisant la paix, offertes par des pays du monde entiers à la ville de Nagasaki. Au fond, à son extrémité nord, une imposante statue de la paix.


Statue de la Paix Nagasaki


Musée de la bombe Atomique


Non loin du parc, le musée de la bombe atomique. Un musée très intéressant, regroupant de nombreux objets récupérés après l'explosion, des images d'archives, et même une sorte de salle de reconstitution de la ville après le bombardement. De grands écrans vidéos passant des images de la ville après le 9 Août 1945. On commence la visite du musée par cette salle qui permet de directement entrer dans le vif du sujet.

horloge arrêtée à 11h02 le 9 Août 1945, heure de l'explosion
salle de reconstitution de la ville après le bombardement, avec un modèle de la façade Urakami

Dans les autres salles du musée, on peut voir une copie du modèle "fat man" la bombe atomique qui avait été utilisée lors du bombardement.

Réplique de la bombe atomique FAT MAN
Au dessus du musée, une terrasse accessible gratuitement, offre une vue sur Nagasaki, et notamment sur la zone autour de l'hypocentre de l'explosion. Une photo prise peu de temps après le bombardement au même endroit est présentée face à la vue actuelle.

Photo prise depuis le même point de vue juste après le 9 Août 1945

Nagasaki, ville de panoramas


Nagasaki bénéficie d'une situation géographique particulière, une vaste baie entourée de collines, offrant de beaux points de vue.
Le plus réputé est celui depuis le mont Inasa où au sommet un observatoire en hauteur est accessible après quelques minutes de marche depuis un grand parking.
Quand on voit la taille du parking et le nombre de voitures et de car de touristes qu'il peut accueillir, on se dit que la vue doit vraiment valoir le coup.
Quand nous y étions, le parking était complètement vide compte tenu du mauvais temps. Mais on a voulu y croire jusqu'au bout. On s'est dit que le temps allait se lever, et que nous verrions quelque chose. On a marché jusqu'à l'observatoire pour admirer un beau nuage gris, mais aucune vue.

observatoire mont Inasa par temps gris


Lot de consolation: nous avions choisi un hôtel en hauteur, l'hôtel Nagasaki surTateyama qui bénéficie d'un bon emplacement, et d'une large baie vitrée dans la réception offrant une vue panoramique sur la ville et la baie de Nagasaki. Une vue différente de celle qu'on aurait eue depuis le mont Inasa, mais beau point de vue quand même.

Vue sur la baie de Nagasaki de nuit

Les bains chauds de l'hôtel étaient placés sous la réception, et la partie de la salle face à la vue était aussi quasiment intégralement en baie vitrée. Cela n'aurait pas été possible s'il y avait eu un vis à vis, vu que l'on doit être entièrement nus dans les bains chauds au Japon...

Malgré le mauvais temps, nous avons beaucoup apprécié la visite de la ville de Nagasaki.

Source : vivrelejapon.com

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.