vendredi 18 novembre 2016

Ginza, le quartier chic de Tokyo


Ce quartier de Tokyo est réputé pour ces magasins de luxe qui y sont présents en masse, même si on trouve aussi des magasins bon marché. Nous avons remonté l’ensemble de la rue Harumi, l'une de ses artères principales, à partir de Yurakucho Station jusqu’au Tsukiji Market.

La french touch y est bien représentée avec nos grandes marques de Luxe telles que Hermès, Chanel, Dior, Cartier et bien sûr Louis Vuitton.
Louis Vuitton, une marque qui au Japon paraît plus grand public que luxe tant on croise de femmes portant les sacs de la marque au célèbre monogramme.
On a vérifié, ils ne coûtent pas moins chers au Japon ! On peut quand même en trouver à bons prix dans les boutiques d'occasion, où ils en revendent en quantité, ce qui prouve bien que c'est ici un produit de grande consommation.

On ne vient pas à Ginza pour trouver de bonnes occasions cependant, mais bien les articles de première main de la dernière collection. La rue entière est à l'image des produits que l'on trouve dans ses magasins: une belle vitrine pour la ville de Tokyo, avec des façades à l'architecture moderne et élégante. Et qui dit rue luxueuse, dit rue régulièrement rénovée. Les façades évoluent régulièrement, pour n'être jamais démodées. Et apparemment les rénovations s'accélèrent en prévision des JO de Tokyo en 2020.

Nous avons pu découvrir un des derniers immeubles rénovés du quartier, le Tokyu Plaza, un grand centre commercial tout en verre ouvert au printemps 2016


Tokyu Plaza Ginza

et le Ginza Place, pas encore ouvert quand nous y étions, qui accueillera notamment à partir de l'automne 2016 le restaurant du chef français doublement étoilé, Thierry Marx.

Ginza Place


Nous voulions surtout voir le célèbre carrefour Ginza avec l’immeuble Wako et son horloge Seiko au sommet. Les vieilles façades ont aussi leur charme, et sont assez peu fréquentes à Tokyo. Le quartier de Ginza a subi sur les derniers 150 ans un incendie, en plus du tremblement de terre de 1923 et les bombardements de la 2nde guerre mondiale.
Nous sommes arrivés face à elle à midi, où nous avons pu entendre sonner son carillon et les douze coups de la nouvelle heure. Ecoute légèrement perturbée cependant par la circulation intense et les nombreux passants.


Horloge Ginza






Nous avons remonté la rue assez vite, même s'il y aurait eu possibilité de passer beaucoup de temps à flâner dans le quartier, qui s'étend sur plusieurs rues perpendiculaires à celle où nous étions.
Nous avons poursuivi notre chemin à pied vers l'est en direction du Tsukiji Market.


Source : Le Guide Vert Japon Edition 2015 p 212 à 214

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.