dimanche 28 août 2016

Takeshita Dori et Tōgō-jinja

Takeshita Dori

Non loin du sanctuaire Meiji et de la station JR Harajuku, du nom du quartier dans lequel nous nous trouvons, se trouve la rue très animée Takeshita.
C'est une longue rue piétonne, remplie de petites boutiques de mode et de gourmandises.

Takeshita Dori

On y accède via un grand porche métallique surmonté d'un écran vidéo qui diffuse les images des passants placés juste en bas.
Entrée rue Takeshita
On trouve notamment dans cette rue des marchands de crêpes aux milles saveurs. Je ne pense pas qu'il soit possible ici de commander une crêpe au sucre, mais vous trouverez différentes compositions auxquelles vous n'auriez peut-être jamais pensé ! Beaucoup de magasins de bonbons aussi, et des fast-food, japonais ou de burgers.
Elle est réputée entre autres pour certains de ses passants, car soit disant fréquentée par des jeunes japonais habillés de tenues extravagantes, empruntées aux héros des mangas. Mais nous ne pourrons confirmer cette réputation, car nous n'en avons pas croisé.

Le sanctuaire Tōgō

Derrière la rue et son agitation se trouve le sanctuaire Shinto Tōgō, un petit havre de paix au milieu de ce quartier animé.
Comme tous les temples on y accède par une Torii qui mène sur un agréable jardin japonais avec un bassin.

Torii Tōgō-jinja

Puis on arrive sur le temple

Tōgō-jinja

On y retrouve les éléments classiques des temples Shinto comme des statues de Komainu, statues à l'effigie des animaux qui gardent l'entrée des temples à chaque extrémité et des Tōrō, des lanternes traditionnelles en bois.


Des omikuji, des bandelettes de papiers contenant un message, sont accrochées dans la cour du temple.




Sources:
https://www.kanpai.fr/tokyo/takeshita-dori
https://www.tsunagujapan.com/japanese-culture-explained-shinto-shrines/

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.