samedi 6 juin 2015

Cathédrale Basile le Bienheureux à Moscou


C'est sans doute un des monuments que l'on voit le plus dans les guides touristiques sur la Russie (il est d'ailleurs en couverture du Guide Vert sur Moscou et St Pétersbourg)
Cette jolie cathédrale orthodoxe tout en couleur au nom sympathique de Basile le Bienheureux.

Cathédrale Basile le Bienheureux à Moscou

Je suis arrivée à Moscou avec deux idées reçues sur cette cathédrale:

Constat n°1 : les murs de la cathédrale ne sont pas peints en orange

On a l'impression de loin ou sur les photos que les murs, comme les bulbes, sont peints.
Des murs oranges ? et bien non ce sont des briques !


détail sur les murs de la cathédrale et ses briques apparentes.

Des briques certes repeintes, mais des briques quand même!
On s'en rend compte quand on visite l'intérieur, certaines pièces ayant conservé des briques nues

bien plus ternes que les briques repeintes, que l'on trouve aussi en décoration dans l'une des tours..

Constat n°2 : la cathédrale n'est pas asymétrique

C'est peut-être aussi ce qui fait son charme. Les photos les plus diffusées sur la cathédrale sont prises depuis la place rouge, à dos du musée d'histoire de Moscou, et donnent l'impression qu'elle a été construite de manière aléatoire et que les différentes tours ont été rattachées les unes aux autres sans plan prédéfini.

On la perçoit tout autrement quand on la regarde en longeant les murs du Kremlin. L'architecture paraît plus équilibrée et symétrique



La cathédrale est composée d'une haute tour centrale entourée de 4 tours moyennes diamétralement opposée à l'image d'une croix, et de quatre petites tours placées entre chacun des axes ainsi formés

Activité touristique n°1 : compter les bulbes

La cathédrale compte donc 9 tours, chacune surplombée d'une coupole en bulbe : si on cherche à compter les bulbes ça en fait donc 9 !

La décoration des bulbes est très riche en couleurs et ornements, et chaque bulbe est différent. On n'aimerait pas en louper un. 

Tant de détails attirent l'oeil sur cette cathédrale qu'il est difficile de bien l'appréhender dans son ensemble. Je ne pense pas qu'il y ait un point de vue accessible aux touristes permettant de voir directement tous les bulbes. 
Un jardin ouvert au public, permet de faire le tour de la cathédrale. On peut ainsi prendre le temps de tous les regarder, et aussi de voir le Campanile.

C'est là que les calculs se compliquent

Non pas parce que le campanile a lui aussi un bulbe à son sommet, on peut considérer celui-ci hors jeu.
Campanile de la Cathédrale St Basile le Bienheureux


Si vous êtes observateur, rien que sur cette page vous pourrez voir qu'il n'y a pas 9 bulbes sur la cathédrale, mais 10, et que finalement cette cathédrale n'est pas vraiment symétrique.
Une dixième église a été rajoutée après la construction de la cathédrale, et selon le Guide Vert, elle contient la tombe de Basile dit le Bienheureux, celui qui a donné son nom à l'ensemble.
Cette dernière tour est beaucoup plus petite.
Un 10ème bulbe aux allures de Koopa Bowser...

10eme coupole en Bulbe de la Cathédrale St Basile le Bienheureux

Activité touristique n°2: visiter la cathédrale (payante)

En avril 2015, il fallait débourser 350 roubles par adulte pour visiter la cathédrale. On a hésité car il était indiqué que la chapelle centrale était en réparation et ne pouvait pas être visitée.
L'avantage de cette cathédrale c'est que chaque Bulbe abrite une chapelle. 10 bulbes, 10 chapelles ! Donc même si la principale est en réparation, rassurez-vous, il y a de quoi s'occuper !

Il y a deux étages : le premier, au rez-de-chaussée, par lequel on entre, correspond apparemment au sous sol de la Cathérale.
L'entrée donne directement sur une petite chapelle où se déroulaient des offices pendant que nous y étions. Des chants résonnaient dans les couloirs, et donnaient un attrait supplémentaire à la visite.
Les différentes salles du sous sol sont voutées, certaines pièces ont des murs peints, et d'autres des murs avec les briques apparentes.
Ces salles sont en quelques sortes un petit musée de la cathédrale, outre diverses icônes religieuses, on trouve également des matériaux correspondant aux pièces remplacées sur les différents bulbes et tours lors de restaurations : des tuiles de différentes couleurs,


ainsi que des dorures et pièces métalliques

En premier abord, on se demande si ces pièces ont été remplacées ou tout simplement retirées car on n'arrive pas à identifier où elles sont. Cela permet en sortant de regarder un peu plus en détail le reste de la cathédrale: il n'y a pas que les bulbes... 
tour octogonale de la cathédrale


On accède à l'étage par un petit escalier étroit



C'est à l'étage que l'on comprend mieux l'architecture de la cathédrale, centrée autour de l'église principale (que nous n'avons pas pu voir car en réparation), et un large couloir circulaire et ses galeries qui permettent d'accéder aux différentes chapelles, les tours que l'on voit en extérieur.Les murs sont entièrement peints.



Chaque chapelle a une décoration unique et richement décorée, jusqu'au plafond



Cependant est-ce qu'il y a bien 10 chapelles qui se visitent, je ne saurais dire. Comme à l'extérieur, il y a tellement de détails qui attirent l'attention, et comme en plus la visite se fait sur un circuit circulaire, on tourne en rond et on perd vite le fil. De plus il y a aussi certaines pièces à l'étage qui sont des salles d'exposition de pièces religieuses.

Les galeries donnant sur l'extérieurs sont ouvertes (même si la plupart vitrées) et offrent de belles vues sur l'édifice lui-même mais surtout sur la Place Rouge, le Kremlin, le grand pont de Moscou et la Moskova



La visite de la Cathédrale est très intéressante et vaut le détour!

La cathédrale semble ouverte toute l'année. Le fait qu'elle soit ouverte sur l'extérieur semble surprenant compte tenu des froides températures hivernales à Moscou.
Déjà au moins d'avril où il devait faire autour de 15 degrés en extérieur quand nous y étions, il faisait plutôt frais dans la cathédrale.
C'est la première fois que je vois des sièges de gardiens recouverts d'un plaid en polaire et surtout composés de deux radiateurs pour accoudoirs... Je me demande quel dispositif ils mettent en place pour l'hiver !


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.