samedi 18 mars 2017

Le Mont Fuji à la station Fujinomiya

Le Mont Fuji est un des symboles du Japon et la majorité des visiteurs se rendant dans ce pays espèrent le voir. Cependant malheureusement les conditions climatiques ne sont pas toujours optimales le jour où l'on s'y rend. Que faire alors pour en profiter?

Pour le dernier jour de notre road trip au Japon, nous partions de Nagoya, où nous avions passé la nuit, jusqu' à Tokyo où nous avions notre vol retour à 22h.
Un peu plus de 2h30 de route nous séparaient de notre destination finale, une route qui devait nous permettre de voir un dernier haut lieu du Japon : le Mont Fuji.
Nous pensions que nous le verrions sur une bonne partie de notre trajet, la route le longeant et sa silhouette aurait dû assez rapidement se dessiner face à nous.
Cependant, pour cela, il aurait fallu qu'il fasse beau, ce qui n'a malheureusement pas été le cas.  Enfin ce n'est pas tout à fait exact, il a fait partiellement beau, mais du mauvais côté, ce qui était peut-être encore plus frustrant. A l'est il faisait beau, le paysage était bien dégagé, mais à l'ouest, côté mont Fuji, non. Un énorme nuage le recouvrait complètement.

Comme nous avions quelques heures devant nous, nous avons voulu attendre au cas où le vent se lèverait et dégagerait le paysage. Nous nous sommes arrêtés dans la ville de Fujinomiya, quasiment au pied du Mont Fuji et avons attendu.
Comme visiblement la situation n'allait pas évoluer, nous avons décidé d'emprunter une des routes menant jusqu'au point le plus haut qu'il est possible d'atteindre en voiture: la 5ème station.

C'est une étape incontournable pour tous ceux qui souhaitent gravir le mont Fuji à pied, les 5ème stations sont les derniers paliers accessibles en véhicules avant les chemins de randonnées menant au sommet (même si sans doute certains commencent l'ascension à partir d'en bas, mais déjà depuis ces stations il faut déjà compter entre 5h et 10h de marche jusqu'au sommet, et quasiment tout autant pour redescendre !)

Il y en a 4, offrant différents panoramas sur le sommet et l'horizon et sont aussi le départ de 4 chemins de randonnées


  • Fuji Subaru Line 5th Station, la plus développée en infrastructures, notamment pour les transports publics (avec la Subaru Line) et donc la plus fréquentée


  • Fujinomiya 5th Station, deuxième station la plus fréquentée et aménagée. C'est aussi la station la plus en altitude, point de départ de la randonnée jusqu'au sommet la plus courte.


  • Subashiri 5th Station, à l'est, bien desservie par les transports, mais avec peu d'aménagements touristiques.


  • Gotemba 5th Station, la station la plus basse en altitude, menant au chemin de randonnée le plus long.

L'ascension jusqu'au sommet du Mont Fuji n'est possible que de Juillet à mi-septembre. Quand on se rend au Mont Fuji hors saison (comme nous en juin), ces routes sont accessibles par véhicule, sauf parfois en hiver lorsqu'il neige. En haute saison, il semble que seuls les bus y aient accès. Ces stations sont alors desservies quotidiennement par bus depuis les villes alentours, sinon c'est juste le week-end.


Nous avons emprunté la route jusqu'à Fujinomiya 5th Station


une longue route sinueuse, traversant essentiellement de la forêt et sans point de vue sur la vallée (à moins que nous ne les ayons pas vus compte tenu du temps couvert!)

route jusqu'à la station Fujinomiya

Le point d'arrivée est à 2 380 mètres d'altitude, on sent les différences de températures par rapport à la vallée. On a dû perdre au moins 5 degrés en arrivant à la station: nous étions en short et t-shirt mais aurions apprécié une petite laine !




sur le haut du bâtiment principal, un panneau indiquant le nom de la station. Et derrière, sans doute une vue sur le sommet, que nous n'avions pas !


Juste derrière le point de départ de la randonnée, fermée hors saison.

début de la randonnée Mont Fuji


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.